Sénégal : quelques heures après son investiture, Diomaye nomme Ousmane Sonko premier ministre

Kinshasa, 3 avril 2024- Ousmane Sonko président du Pastef, est nommé nouveau premier ministre du Sénégal.

Quelques heures après son investiture en tant que président de la République du Sénégal, Bassirou Diomaye Faye a nommé Ousmane Sonko au poste de premier ministre du Sénégal.

Cette annonce a été faite ce mardi 2 avril par le secrétaire général de la présidence de la République, Oumar Samba Bâ.

« Je mesure l’importance de la confiance que [le président Faye] a placée en ma personne », a déclaré sur la RTS Ousmane Sonko, 49 ans, qui avait proposé la candidature de Bassirou Diomaye Faye après l’invalidation de la sienne.

Ousmane Sonko a annoncé la formation du gouvernement dans les prochaines heures.

Principal opposant au président sénégalais, Macky Sall, Ousmane Sonko est à la tête des Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef), fondé en janvier 2014 et dissous le 31 juillet 2023. Accusé de viols par Adji Sarr, il a été reconnu coupable « de corruption de la jeunesse » en première instance, le 1er juin 2023, et condamné à deux ans de prison ferme et sommé de payer 600 000 F CFA d’amende par la chambre criminelle du tribunal de Dakar.

Retranché dans la ville de Ziguinchor, dont il est le maire, cet ancien inspecteur principal à l’Inspection générale des impôts et domaines, radié en 2016 pour manquement au devoir de réserve, avait refusé de comparaître à son procès, dénonçant un complot  » politico-judiciaire  » visant à l’écarter de la présidentielle de février 2024. Le GIGN l’avait ramené de force à son domicile dakarois et placé sous haute surveillance policière. Il a par la suite tenté de se présenter à l’élection présidentielle, mais sa candidature a été rejetée en janvier 2024 par le Conseil constitutionnel. Ousmane Sonko avait désigné à sa place, Diomaye Faye comme candidat Président.

Deux autres nominations ont été faites dans la foulée ; Il s’agit du Ministre Secrétaire général de la Présidence et du Ministre Directeur de cabinet du Président de la République.

Jadot Lukadi

Dans la même catégorie

RDC : la chancellerie de l’archidiocèse de Kinshasa s’indigne du traitement infligé au cardinal Fridolin Ambongo à l’aéroport de...

Kinshasa, 14 avril 2024 - La chancellerie de l'archidiocèse de Kinshasa condamne avec la dernière énergie le traitement dégradant...

Primature: après l’informateur, la première ministre va aussi consulter ( programme)

Kinshasa, 13 Avril 2024- La première ministre, Judith Suminwa Tuluka a annoncé ce samedi, le début des consultations de...

Flash-Primature: cette importante annonce de Judith Suminwa Tuluka

Kinshasa, 13 Avril 2024- À peine nommée sur ordonnance présidentielle en remplacement de Sama Lukonde, le nouveau premier ministre,...

La nouvelle sur le décès de Kalaba : Il y a encore de l’espoir!

Kinshasa, 13 Avril 2024- Annoncé décédé ce samedi dans un accident, l'ancien joueur et capitaine du TP Mazembe a...

Les plus lus

Mercato : Le FC Barcelone envie Chancel Mbemba pour Remplacer Araujo

Kinshasa, 03 Janvier 2024- Comme indiquent plusieurs médias internationaux, le FC Barcelone se retrouve dans une situation cruciale de...

Faveur Mukoko et Jonathan Munghongwa : leur mariage suscite des débats sur leur différence d’âge

Kinshasa, 19 décembre 2024.- Le mariage récent de la chanteuse Faveur Mukoko avec Jonathan Munghongwa a créé une certaine...

Urgent-fumée blanche à la présidence de la République, une communication annoncée pour ce soir

Kinshasa, 1er Avril 2024- La porte-parole du président de la République, Tina Salama a sur son compte X, annoncé...

L’énigmatique tease de DJ Ayanda et Gaz Mawete : une collaboration amoureuse en vue ?

Kinshasa, 11 janvier 2024.- La chanteuse sud-africaine DJ Ayanda a enflammé les réseaux sociaux ce mercredi avec une vidéo...

Affaire 15000 FC: Camille Makosso promet 1000 dollars à la fille victime d’abus sexuel

Kinshasa, 16 mars 2024- Le célèbre Pasteur ivoirien, Camille Makosso a réagi à l'affaire 15000FC qui renfle les réseaux...

Guerre à l’Est: 20 ans de servitude pénale requis contre 11 officiers pour fuite contre l’ennemi

Kinshasa, 29 mars 2024- Le procès contre 11 officiers de l'armée congolaise, s'est poursuivi ce vendredi 29 mars, à...