RDC- Presse: 75 cas d’atteintes à la liberté de la presse depuis l’organisation des états généraux de la presse, 80 résolutions souffrent d’application ( JED)

Kinshasa,4 Mai 2022- A l’occasion de la célébration dez journée mondiale de la liberté de la presse, Journaliste en danger ( JED) note 75 cas d’atteintes à la liberté de la presse dont 19 journalistes arrêtés et 11 maisons de presse fermées.

A l’occasion de cette journée, JED rappelle le gouvernement congolais à sortir de sa léthargie face à la détérioration croissante de la situation sécuritaire des journalistes et médias et à accélérer la mise en œuvre des recommandations des Etats généraux de la presse, tenus du 25 au 28 janvier 2022.

Selon JED, ces assises présidées par le Chef de l’Etat congolais, avait suscité l’espoir d’une nouvelle ère pour le journalisme en RDC. Notamment le renforcement de la protection des journalistes et améliorer leur cadre de travail, tout en consolidant la professionnalisation et la viabilité du secteur de la presse au Congo. Le Président Félix Tshisekedi s’étant engagé dans son discours de clôture, à « Accompagner la Dépénalisation des délits de presse, et à garantir l’indépendance des médias ».

Trois mois après, aucune de ses 80 résolutions n’a connu un début d’exécution en dépit de la mise en place d’un Comité de suivi de ces Etats généraux présidé par le Ministre de la Communication.

Les journalistes et les médias congolais restent exposés aux diverses pressions et censures, aux arrestations arbitraires et aux menaces directes et indirectes, particulièrement dans les provinces de l’Est du pays sous état de siège, à savoir le Nord-Kivu et l’Ituri.

Depuis la publication de son dernier Rapport, le 02 novembre 2021 qui avait recensé 116 cas d’attaques contre la presse, à ce jour, JED a déjà enregistré 75 cas de violations de la liberté de la presse dont 19 arrestations des journalistes et 11 fermetures des médias.

Au moment où le monde célèbre cette journée dédiée à la liberté de la presse, 6 journalistes croupissent en prison à Mbandaka et à Bumba; 3 médias sont fermés à Mbuji-Mayi et à Mbandaka.

Plusieurs journalistes ont rapporté à JED qu’ils ont été l’objet de menaces et agressions dans l’exercice de leur métier.

Dans les provinces de l’Est de la RDC en proie à la violence des groupes terroristes, au moins 3 journalistes ont été tués au cours de l’année 2021, et un journaliste porté disparu depuis décembre 2020, après avoir été enlevé par des miliciens. Il s’agit de

Héritier Magayane, journaliste de la RTNC, station locale de Rutshuru, dans la province du Nord-Kivu, qui a été tué, le 8 août 2021, à l’arme blanche par un groupe d’hommes non autrement identifiés.
Barthelemy Kubanabandu Changamuka, journaliste de la Radio Communautaire de Kitshanga (CORAKI FM) émettant à Kitshanga, une localité de la province du Nord-Kivu, assassiné, le 9 mai 2021, dans l’enclos de son domicile par deux hommes armés en tenue civile.
Joel Mumbere Musavuli, directeur de la Radio Communautaire Babombi, émettant Biakato, chefferie de Babombi, territoire de Mambasa, dans la province de l’Ituri, ainsi que son épouse qui ont été attaqués à l’arme blanche, le 14 août 2021, par un groupe d’hommes non autrement identifiés. Le journaliste a succombé de ses blessures tandis que sa femme était grièvement blessée.
Bwira Bwalite, directeur de la radio communautaire de Bakumbole, station émettant à Kalembe dans le territoire de Wilikale (Nord-Kivu, a été enlevé par des miliciens, le 16 juin 2020 et son corps n’a jamais été retrouvé.

Les enquêtes annoncées au lendemain de ces assassinats, en vue d’identifier leurs auteurs ou commanditaires, ainsi que les mobiles de ces crimes n’ont jamais été diligentées. Pour JED, ces assassinats et beaucoup d’autres qui ont précédé, sont aujourd’hui le symbole de l’impunité des crimes commis contre les journalistes.

Alors que l’UNESCO a placé cette 31è journée internationale de la liberté de la presse sous le thème : « Le journalisme sous l’emprise du numérique », JED appelle les autorités congolaises qui se sont engagées à promouvoir la presse et les médias pour qu’ils jouent leur rôle de 4è pouvoir, à passer des paroles aux actes ; de renforcer la mobilisation de tous les acteurs contre les menaces et attaques des journalistes dans les zones d’insécurité ambiante, où la liberté de la presse perd de plus en plus des espaces .

Au regard de tout ce qui précède, JED demande instamment aux plus hautes autorités congolaises, ce qui suit, la libération immédiate des 6 journalistes actuellement en prison à Mbandaka et à Bumba. Il s’agit de ; Chillassy Bofumbo (Radio Sarah) ; Patrick Lola (indépendant) ; Christian Bofaya (Radio Mbandaka), Dieu Agba, Albert Mohila et patrick Bondo de la radio Mwana Mboka
La réouverture des médias actuellement fermés dans deux provinces à savoir La Radio Sarah à Mbandaka ; la Radio Nsanga FM et la radio Télé Pacifique à Mbuji-Mayi dans la province du Kasai Orientale.
D’Œuvrer en faveur de la liberté de la presse en décrétant, sans délai, un moratoire sur les arrestations et emprisonnement des journalistes tel que décidé par les Etats généraux de la presse.
D’accélérer la mise en place d’un Mécanisme national de sécurité et de protection des journalistes et de lutte contre l’impunité des violences faites aux professionnels des médias.

Face à la montée du discours de la haine et à la recrudescence des dérives déontologiques, nuisibles à la liberté de la presse, constatées dans certains médias, en ligne et hors ligne, JED lance un appel urgent aux instances de régulation et d’autorégulation, d’entamer, sans délai et sans atermoiements, le travail de « salubrité médiatique » tel que décidé par les Etats généraux, afin d’assainir la corporation et de promouvoir un journalisme plus éthique et plus professionnel.

Rédaction

Dans la même catégorie

Kasaï-Oriental: Deux morts déjà enregistrés de suite de bousculades, depuis le début de la vente des maïs en provenance...

Mbuji-mayi,29 septembre 2022- Deux personnes ont trouvé la mort depuis le début de la vente des maïs en provenance...

Nord-Kivu: Première journée ville morte réussie à Goma, les mouvements citoyens s’en félicitent

Goma, 26 septembre 2022-La population de la ville touristique de Goma a répondu favorablement à l'appel de la société...

RDC-Prix de mérite : Junior Mambembe couronné grâce à sa lutte effrénée pour le bien-être communautaire

Kinshasa,24 septembre 2022- C'est en tout cas connu de tous, il est actuellement difficile voir impossible de parler des...

Likasi : Un camion brûlé après avoir commis un accident ayant fait trois blessés graves à Shituru

Likasi,23 septembre 2022-Un accident de circulation s'est produit dans la matinée de ce vendredi 23 septembre dans la ville...

Les plus lus

Urgent : Vidiye Tshimanga bénéficie d’une liberté provisoire

Kinhsasa,27 septembre 2022- Les choses sont allées plus vite pour l'ex conseiller en matière stratégiques du chef de l'État...

Conflits communautaires à Kwamouth: Delly Sesanga adresse une question orale avec débat au VPM de l’intérieur

Kinshasa,25 septembre 2022- Une question Orale avec débat a été adressée au VPM de l'intérieur et sécurité Daniel Aselo...

RDC-Prix de mérite : Junior Mambembe couronné grâce à sa lutte effrénée pour le bien-être communautaire

Kinshasa,24 septembre 2022- C'est en tout cas connu de tous, il est actuellement difficile voir impossible de parler des...

Éliminatoires CAN U23: La RDC s’impose face à l’Ethopie et se qualifie en la prochaine étape

Kinshasa,27 septembre 2022- L'équipe nationale de la RDC des moins de 23 ans se sont qualifiés au deuxième tour...

RDC : La femme de Kabund déferrée devant la justice par Gérard Mulumba qui réclame une somme de 1.500.000...

Kinshasa,26 septembre 2022- Le vice-gouverneur de la ville province de Kinshasa Gérard Mulumba Kongolo a déféré devant la justice,...

RDC-Revelation : Amida Chatur cité dans l’exportation de 3000Kg de l’or qui peut générer un revenu de 120 millions...

Kinshasa,26 septembre 2022- C'est une révélation choquante sur le dossier d'exportation de l'or dans le quel serait impliquée Amida...