RDC : Amnesty international plaide pour une enquête urgente dans les zones occupées jadis par les terroristes du M23

Kinshasa, 15 avril 2023- L’organisation de protection des droits humains, Amnesty International plaide pour une enquête urgente dans les zones jadis occupées par le M23 dans la province de Nord-Kivu, après leur départ de ces zones.

Pour cette structure de défense des droits humains, cette enquête devrait être menée par les experts des Nations-Unies et ceux du gouvernement de la République Démocratique du Congo.

Ces enquêtes devront concernées les localités de Kishishe, Bambo et Bugina, où plusieurs massacres ont été commis par ces terroristes avant leur retrait.

« Les autorités de RDC et les Nations-Unies doivent de toute urgence envoyer des représentants dans les zones dont les membres du M23 se sont retirés, afin de mener des enquêtes efficaces sur les éléments fiables faisant état de viols et d’exécutions sommaires, et veiller à ce que les responsables de ces agissements soient traduits en justice. Ces enquêtes doivent également porter sur toutes les personnes occupant des postes de commandement et les États qui pourraient avoir soutenu le M23 », plaide Amnesty International.

Et d’expliquer

« Bien que les rebelles du M23 se soient retirés de certaines zones de la province du Nord-Kivu, des civils vivant dans la région de Beni et la province voisine de l’Ituri continuent d’être tués par des membres des Forces démocratiques alliées et d’autres groupes armés. Les autorités de RDC doivent prendre des mesures de toute urgence pour mettre un terme aux homicides de civils dans ces régions ».

Quoi faire pour les déplacés des guerres ?

Amnesty plaide également pour une assistance humanitaire en faveur des personnes déplacées se trouvant dans différents camps dans la province de l’Ituri et du Nord-Kivu, et celle du Sud-Kivu.

La situation sécuritaire et humanitaire reste drastique dans la partie Est du pays, où les groupes rebelles continuent à semer la désolation et terreur dans la population.

Les crimes commis par les mouvements du 23 mars ne sont pas à leur premier forfait. L’ONU a déjà publié plusieurs rapports dans lesquels, le M23 est mis en cause.

Dans la même catégorie

Guerre dans l’Est: des affrontements signalés ce lundi entre les FARDC et M23 à Nyamubingwa

Kinshasa, 15 avril 2024 - Des détonations d'armes lourdes ont été entendues ce lundi à Nyamubingwa dans le territoire...

Nord-Kivu : une peine de mort requise contre un élément de la garde républicaine pour meurtre à Goma

Goma, le 13 avril 2024- La peine de mort a été requise, vendredi 12 avril à Goma, par le...

Nord-Kivu : le gouverneur militaire interdit les jeunes wazalendo de circuler avec des armes

Goma, 13 avril 2024- Le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le général major Peter Chirimwami Nkuba, a...

Guerre à l’Est: passer par 2 pays dont l’agresseur, pour relier Beni et Goma. Un calvaire de plus pour...

Goma, 12 Avril 2024- C'est un calvaire de plus que traverse la population congolaise de l'Est de la RDC....

Les plus lus

Mercato : Le FC Barcelone envie Chancel Mbemba pour Remplacer Araujo

Kinshasa, 03 Janvier 2024- Comme indiquent plusieurs médias internationaux, le FC Barcelone se retrouve dans une situation cruciale de...

Faveur Mukoko et Jonathan Munghongwa : leur mariage suscite des débats sur leur différence d’âge

Kinshasa, 19 décembre 2024.- Le mariage récent de la chanteuse Faveur Mukoko avec Jonathan Munghongwa a créé une certaine...

L’énigmatique tease de DJ Ayanda et Gaz Mawete : une collaboration amoureuse en vue ?

Kinshasa, 11 janvier 2024.- La chanteuse sud-africaine DJ Ayanda a enflammé les réseaux sociaux ce mercredi avec une vidéo...

Urgent-fumée blanche à la présidence de la République, une communication annoncée pour ce soir

Kinshasa, 1er Avril 2024- La porte-parole du président de la République, Tina Salama a sur son compte X, annoncé...

Affaire 15000 FC: Camille Makosso promet 1000 dollars à la fille victime d’abus sexuel

Kinshasa, 16 mars 2024- Le célèbre Pasteur ivoirien, Camille Makosso a réagi à l'affaire 15000FC qui renfle les réseaux...

Guerre à l’Est: 20 ans de servitude pénale requis contre 11 officiers pour fuite contre l’ennemi

Kinshasa, 29 mars 2024- Le procès contre 11 officiers de l'armée congolaise, s'est poursuivi ce vendredi 29 mars, à...