RDC : ces sanctions de l’ONU qui pèsent sur le M23, Willy Ngoma sur la liste

Kinshasa, 21 février 2024- Le Comité du Conseil de sécurité de l’ONU vient de sanctionner six personnes pour l’implication et participation active de l’insécurité dans la partie Est de la République Démocratique du Congo. Parmi eux figure le porte-parole du M23 Willy Ngoma.

Au total, six personnes sont désormais frappées par les sanctions internationales des Nations-Unies, dont le porte-parole du M23, Willy Ngoma. Parmi elles, on peut noter également :

-Apollinaire Hakizimana, Lieutenant Général et Commissaire à la Défense des Forces Déocratiques de Libération du Rwanda – Forces Combattantes Abacungusi (FDLR-FOCA). En tant que chef militaire des FDLR, Apollinaire Hakizimana participe à la promulgation et au soutien des activités du groupe.

-AHMAD MAHMOOD, Lieutenant général et Haut dirigeant des Forces démocratiques alliées (ADF), il est spécialisé dans la fabrication ou l’utilisation en RDC d’engins explosifs improvisés.

-Michel Rukunda Amour également sanctionné est Commandant et chef militaire du groupe armé Twirwaneho armée congolaise. Il participe à la promulgation et au soutien des activités du groupe.

-MOHAMED ALI NKALUBO, de son côté est haut dirigeant des Forces démocratiques alliées (ADF) pour les opérations/organisation/soutien, ainsi que pour la communication et la propagande. Il exerce un commandement et un contrôle efficaces sur les combattants du groupe.

-WILLIAM AMURI YAKUTMBA, Secrétaire général et leader de la Coalition nationale du peuple pour la souveraineté du Congo (CNPSC), jusqu’en février 2023 et fondateur et leader du Mai-mai Yakutumba, est l’une des plus grandes milices de la CNPSC et est impliqué dans la planification, la promulgation et le soutien des activités de la milice. Il exerce un commandement et un contrôle efficaces sur les combattants de la milice.

-Willy Ngoma, En tant que leader du M23, il est impliqué dans la planification, la promulgation et le soutien des activités du groupe armé.

La question reste de savoir si ces sanctions aurons de l’impact positif qui empêchera les agresseurs de la République Démocratique du Congo.

Robyzon Banza

Dans la même catégorie

Guerre dans l’Est: des affrontements signalés ce lundi entre les FARDC et M23 à Nyamubingwa

Kinshasa, 15 avril 2024 - Des détonations d'armes lourdes ont été entendues ce lundi à Nyamubingwa dans le territoire...

Nord-Kivu : une peine de mort requise contre un élément de la garde républicaine pour meurtre à Goma

Goma, le 13 avril 2024- La peine de mort a été requise, vendredi 12 avril à Goma, par le...

Nord-Kivu : le gouverneur militaire interdit les jeunes wazalendo de circuler avec des armes

Goma, 13 avril 2024- Le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le général major Peter Chirimwami Nkuba, a...

Guerre à l’Est: passer par 2 pays dont l’agresseur, pour relier Beni et Goma. Un calvaire de plus pour...

Goma, 12 Avril 2024- C'est un calvaire de plus que traverse la population congolaise de l'Est de la RDC....

Les plus lus

Mercato : Le FC Barcelone envie Chancel Mbemba pour Remplacer Araujo

Kinshasa, 03 Janvier 2024- Comme indiquent plusieurs médias internationaux, le FC Barcelone se retrouve dans une situation cruciale de...

Faveur Mukoko et Jonathan Munghongwa : leur mariage suscite des débats sur leur différence d’âge

Kinshasa, 19 décembre 2024.- Le mariage récent de la chanteuse Faveur Mukoko avec Jonathan Munghongwa a créé une certaine...

L’énigmatique tease de DJ Ayanda et Gaz Mawete : une collaboration amoureuse en vue ?

Kinshasa, 11 janvier 2024.- La chanteuse sud-africaine DJ Ayanda a enflammé les réseaux sociaux ce mercredi avec une vidéo...

Urgent-fumée blanche à la présidence de la République, une communication annoncée pour ce soir

Kinshasa, 1er Avril 2024- La porte-parole du président de la République, Tina Salama a sur son compte X, annoncé...

Affaire 15000 FC: Camille Makosso promet 1000 dollars à la fille victime d’abus sexuel

Kinshasa, 16 mars 2024- Le célèbre Pasteur ivoirien, Camille Makosso a réagi à l'affaire 15000FC qui renfle les réseaux...

Guerre à l’Est: 20 ans de servitude pénale requis contre 11 officiers pour fuite contre l’ennemi

Kinshasa, 29 mars 2024- Le procès contre 11 officiers de l'armée congolaise, s'est poursuivi ce vendredi 29 mars, à...